TECHNOLOGIE ULTRAFLEX : Une technologie de pointe MICHELIN pour faire avancer l’agriculture

Le monde agricole fait face à deux défis : réduire le nombre de passages des machines dans les champs et diminuer la compaction. La technologie MICHELIN Ultraflex permet aux engins de moins tasser les sols pour de meilleures récoltes.

2paysage

La clef de la réussite économique pour les agriculteurs : le meilleur rendement possible et un sol en bonne santé !

Il est donc important de le respecter, en réduisant au maximum les phénomènes de compaction et d’orniérage dus aux passages d’engins agricoles qui peuvent s’enfoncer profondément dans des sols meubles ou humides. La compaction qui en résulte endommage la structure du sol en réduisant la circulation de l’air et de l’eau. Les plantes souffrent au détriment des récoltes à venir. 

La technologie Michelin UltraFlex permet une déflexion importante des flancs et autorise ainsi un usage à plus basse pression. La surface d’empreinte ainsi augmentée répartit mieux la charge et réduit considérablement la compaction de vos sols. Votre rendement agronomique en est optimisé et votre rentabilité économique augmentée.

Comment ça marche?

L’optimisation du rendement agricole commence au niveau des pneumatiques. Les flancs des pneumatiques dotés de la technologie Michelin UltraFlex autorisent des flexions plus importantes qu'en technologie standard et peuvent supporter de très lourdes charges même à plus basse pression, ce, quelle que soit la vitesse de travail. De plus, la structure flexible de cette carcasse permet une surface d’empreinte au sol plus importante qui, à son tour, augmente la capacité de traction. Par la réduction du taux de patinage, les agriculteurs économisent du temps de travail et du carburant, préservent leurs sols et augmentent leur rendement agricole.

  •  Des sols mieux respectés

Concernant le respect des sols, la mesure de l’impact des pneus MICHELIN XeoBib a montré un gain de compaction visible jusqu’à 1 mètre. Avec pour conséquences notables une baisse des risques de dénitrification, d’érosion hydrique, une préservation de la porosité et de la biodiversité. Résultat : une amélioration durable de la biomasse produite.

 

  • Une productivité accrue

Les gains de productivité sont visibles dans les tests des pneus MICHELIN AXIOBIB 2. Conçus pour des tracteurs de forte puissance, leur gonflage à basse pression permet d’augmenter leur empreinte au sol. Plus large et plus mobile, l’engin passe moins de temps dans le champ, tout en supportant plus de charge et de vitesse. Cela vaut aussi pour les pneus MICHELIN CargoXBib High Flotation, qui équipent les remorques. La grande amplitude de pression et télégonflage leur permettent de s’adapter à toutes les charges et à tous les terrains.

 

  • L’importance de la sécurité

Michelin recherche toujours l’alliance de la performance et de la sécurité. Par exemple, montés sur un pulvérisateur John Deere, un engin volumineux et lourdement chargé, les pneus MICHELIN SprayBib de technologie UltraFlex ont porté 40 % de charge supplémentaire, tout en réussissant des manœuvres d’évitement entre des cônes à 40 km/h, une vitesse très élevée pour ces véhicules au centre de gravité très haut. Poussés à l’extrême, les pneumatiques ont démontré leur capacité à assurer une conduite maîtrisée et sécurisée pour l’agriculteur.

La Technologie MICHELIN UltraFlex permet de répondre à un double défi : accompagner l’évolution du machinisme agricole pour plus de productivité, tout en protégeant mieux les sols. Michelin propose des pneumatiques UltraFlex Technologies aux normes IF et VF, ou même désormais aux normes standard, sur l’ensemble du cycle cultural. Une étude de l’université britannique Harper Adams(*) démontre que les gains de rendement agronomique permis par la technologie MICHELIN UltraFlex peuvent être de 4 %. Dans ce cas, le retour sur investissement des pneumatiques MICHELIN UltraFlex Technologies peut être supérieur à 24% grâce à l’amélioration des rendements des cultures générés par des sols moins compactés.

 

(*) Plus d’information sur l’étude Harper Adams “Effects of traffic and tillage on crop yield (winter wheat Triticum aestivum) and the physical properties of a sandy loam soil” diffusée en mai 2014.  Contact :  press@harper-adams.ac.uk