Réduire la compaction

Le pneu est directement en contact avec le sol, son impact est donc fondamental sur les phénomènes de tassement et d'orniérage.

Qu'est-ce que le tassement des sols?

Le tassement des sols, l’un des principaux processus de dégradation des sols, est dû aux passages de machines agricoles toujours plus lourdes,  dans des conditions climatiques parfois difficiles.

Le tassement est lié à la nature même du sol, sa teneur en eau, la typologie des cultures et à la charge appliquée en surface.  Le passage successif d’engins engendre des processus de compression et de cisaillement réduisant ainsi la capacité d’aération, d’infiltration et l’enracinement des cultures.

L’impact économique du tassement de sol est important : baisse des rendements agronomiques, risque de développement des maladies et nécessité de recourir à des travaux de régénération comme le labour ou/et le décompactage très consommateurs de carburant et de temps.

Qu'est-ce que l'orniérage?

L’orniérage est une grande déformation longitudinale du sol caractérisée par un enfoncement important au passage d’un engin. La formation d’ornière est très importante sur les terrains boueux.

Les conséquences sont catastrophiques pour le développement agronomique : rien ne pousse dans une ornière, elle représente donc une perte nette de rendement.

L’ornière favorise la stagnation de l’eau qui peut asphyxier les plantes et favoriser le développement de maladies.

Preserve your soil with radial technology, improved traction in all conditions and flexible, long-lasting casing thanks to “MICHELIN Ultraflex Technologies”.

L’ornière est aussi consommatrice d’énergie pour les engins agricoles. La profondeur d’une ornière s’apparente à une « marche » que le pneu agricole doit constamment franchir. Il en résulte une augmentation des consommations. Un champ qui comporte beaucoup d’ornières doit être remis en état. Il est alors nécessaire de réaliser des travaux de régénération de sol consommateurs de temps et de carburant.

Le pneu, en contact direct avec le sol, apporte une solution permettant de limiter le tassement et l’orniérage.

Dans ce domaine, la qualité d’un pneu agricole est sa capacité à supporter de très lourdes charges à des pressions très faibles. En effet, la pression dans le pneumatique est proche de la pression moyenne exercée sur le sol.  (Ex : La pression dans le pneumatique est de 1bar. La pression exercée sur le sol par le pneu sera environ de 1kg/cm2.)

Ainsi, plus la pression du pneu  est élevée, plus la pression au sol sera élevée et plus important sera le niveau de tassement et d’ ornièrage.

Le tassement des sols est amplifié par le patinage du pneu agricole, sa capacité de traction est donc fondamentale pour limiter ce phénomène.

Les conseils de Michelin

Michelin développe des pneus agricoles qui permettent de réduire nettement le tassement des sols et d’améliorer les capacités de traction des différents engins.

Conseil N°1 : Choisissez la technologie Radiale plutôt que diagonale

Déjà très répandue dans le domaine de l’automobile et du transport, la technologie du pneu radial a démontré ses avantages dans le monde agricole. Par rapport à la technologie diagonale, la technologie radiale permet de réduire le tassement et augmente la capacité de traction des engins grâce à : 

  • une capacité à porter de  lourdes charges avec des pressions plus faibles.
  • une grande surface d’empreinte qui permet une meilleure répartition de la charge au sol et plus de crampons en accroche pour une meilleure traction.
Conseil N°2 : Préférez les séries larges et « gros volumes »

L’objectif des séries dites larges et gros volumes est de réduire, pour une même charge, la pression et d’assurer un meilleur niveau de traction tout en conservant le même diamètre extérieur et la même circonférence de roulement qu’un pneu dit standard.

Un même tracteur à l’origine équipé en pneus standards peut être équipé de pneumatiques larges ou gros volumes.  Michelin a ainsi développé les gammes de séries larges et gros volumes :

Exemple : Pour un tracteur de 200 chevaux avec une charge de 1 800 Kg par pneu à l’avant et 4 000 kg par pneu à l’arrière et une vitesse maximale de 40 Km/h sur route.  Equipement d’origine : 
Michelin Agribib (standard) 520/85R42 157 A8 /157B TL et Michelin Agribib 16.9R30 137 A8/134B TL

PRESSIONS

Michelin AGRIBIB

Michelin OMNIBIB

Michelin MULTIBIB

Michelin MACHXBIB

Pression à l'avant

1b

0,8b

0,7b

0,6b

Pression à l'arrière

1,6b

1,2b

1,2b

1b

En moyenne par rapport au  Michelin AGRIBIB  la pression dans les Michelin OMNIBIB et Michelin MULTIBIB est au moins 20% plus faible et la pression dans le Michelin MACHXBIB est en moyenne 38% plus faible.  

Conseil N°3 : Optez pour Michelin Ultraflex Technologies

Grâce à  la technologie MICHELIN Ultraflex , l’optimisation du rendement agronomique commence au niveau du pneu. Le secret ? Une carcasse innovante, particulièrement endurante, autorisant des flexions plus importantes.

Résultat : les pneumatiques dotés de MICHELIN Ultraflex peuvent supporter de lourdes charges même à plus basse pression (1), et ce, quelle que soit la vitesse de travail (2).

Ce n’est pas tout : la structure flexible de cette carcasse permet une surface d’empreinte plus importante qui, à son tour, augmente la capacité de traction des pneus :

  • Vous économisez du temps et du carburant ;
  • Vous préservez votre sol ;
  • Vous augmentez vos rendements agronomiques.

Tableau de gonflage

Pour télécharger le tableau de gonflage, cliquer ici .